Court Simonne-Mathieu de Roland Garros, Paris, France

Court Simonne-Mathieu de Roland Garros

Le projet consiste en la réalisation d’un court de tennis de 5000 places entouré à ses quatre points cardinaux de serres botaniques, visitables, destinées à accueillir les collections horticoles de la Ville de Paris.
Ces serres devant accueillir des plantes provenant de différents climats, trois sont de types « tropicales » (température d’air comprise entre 20°C et 30°C, humidité relative de 80-90%) et une de type « désertique » (température d’air comprise entre 20°C et 30°C, faible humidité relative).
Pour respecter ces conditions hygrothermiques et réduire autant que possible les besoins énergétiques en chauffage, l’enveloppe des serres est un double vitrage équipé de protections solaires externes contrôlées par GTB selon l’irradiation solaire extérieure ; le chauffage est réalisé par des tubes à ailettes disposés en partie basse sur toute la longueur des serres.
La circulation et le renouvellement de l’air dans les serres s’effectue uniquement de façon naturelle. La différence de hauteur entre les ouvrants bas et hauts, régulièrement disposés sur la façade et permettant respectivement, de faire entrer et d’évacuer l’air combiné à la différence de température d’air entre intérieur et extérieur permet de générer un effet de « tirage thermique » assurant un renouvellement d’air suffisant, aussi bien pour les plantes que pour les visiteurs des serres.
Enfin, le maintien de l’humidité relative dans les serres tropicales s’effectue par pulvérisation de particules d’eau, participant en plus au refroidissement adiabatique de celles-ci.

Court Simonne-Mathieu de Roland Garros